Vous quittez le site www.pharmacielafayette.com et allez être redirigé(e) vers le site de Pharmacie Lafayette Bride Charlier comme souhaité. Merci de votre visite et à bientôt.

Puces : surveillez votre animal !

Le 08/10/2018 | Parasites, Sang, Démangeaisons, Huiles Essentielles, Boutons, Désinfectant, Allergies, Symptômes, Environnement, Puces, Perte de poils, Croûtes, Ulcères, Vers intestinaux, Amaigrissement, Retard de croissance, Vers, Ténia, Vermifuge, Nettoyage

Près de 50% des foyers français possèdent au moins un chat ou un chien. Qui dit animaux domestiques dit… puces ! Ces petits parasites prennent un malin plaisir à s’inviter durablement dans les poils de nos amis les animaux, et il peut être très compliqué de s’en débarrasser : une seule puce pouvant pondre jusqu’à 100 œufs par jour !

Seule solution pour venir à bout du problème : ne pas attendre l’invasion en s’y prenant très tôt.

Apprenez à connaître votre ennemi

Les puces, bien connues de tous les propriétaires de chiens ou de chats, sont des insectes bruns de quelques millimètres. Leur petite taille leur permet de se faufiler entre les poils de nos animaux et ils peuvent sauter jusqu’à 30 fois leur longueur ! Ces petits parasites se nourrissent du sang de nos compagnons à quatre pattes, il est donc essentiel de ne pas les laisser s’installer trop longtemps sur nos animaux afin d’éviter les mauvaises surprises…

Sachez que votre animal peut attraper des puces n’importe où : au cours d’une ballade, dans le jardin, ou au contact d’un autre animal non traité. La présence de puce ne signifie donc pas nécessairement manque d’hygiène !

Des signes qui ne trompent pas

Surveiller son animal est la première chose à faire. Etant donné la petite taille des puces, il peut être très compliqué de les identifier, surtout sur les animaux à poils longs et sombres.

Il convient donc de surveiller les symptômes : des démangeaisons inhabituelles sont le premier signe annonçant la présence de puces. Ces démangeaisons, très désagréables pour votre animal, peuvent conduire à une perte de poils abondante. Sachez que votre animal peut également être allergique aux puces. En effet, des boutons, des mordillements, et autres croûtes et ulcères au niveau des lèvres ainsi que des irritations locales peuvent apparaître. Dans ce cas-là, pensez à consulter un vétérinaire.

Autre conséquence désagréable, les puces peuvent amener votre animal à avoir des vers intestinaux : un amaigrissement, un retard de croissance ainsi que des vers dans les selles doivent vous alerter. Certaines puces peuvent également transmettre des virus ou maladies. En effet, il existe des puces porteuses d’œuf de ténia. Pensez donc à bien vermifuger (vermifuge) votre animal !

Des solutions existent

Protéger votre animal de compagnie, c’est aussi préserver sa santé. De nombreuses solutions existent pour en venir à bout.

Avant de se laisser envahir, il convient d’agir de manière préventive en utilisant les produits adaptés :

  • Les pipettes : à appliquer directement sur la peau de l’animal, à un endroit où il ne peut pas se lécher, comme les omoplates
  • Les shampooings : à utiliser sur le pelage au moment du bain
  • Les sprays : à pulvériser sur les poils. Un massage est nécessaire pour faire pénétrer le produit (pensez à porter des gants afin de protéger vos mains). Attention à bien empêcher votre animal de se lécher.
  • Les poudres : à appliquer sur le pelage. Un brossage à contresens des poils est nécessaire pour faire pénétrer le produit. Comme pour les sprays, il vous faudra empêcher votre animal de se lécher.
  • Les colliers : porté durant plusieurs mois, ils protègent votre animal de manière préventive.
  • Les lotions spécifiques : ce sont des soins localisés complémentaires des colliers ou pipettes
  • Les huiles essentielles : certaines huiles essentielles peuvent être une alternative naturelle pour débarrasser votre animal de ses puces. Attention cependant, les huiles essentielles sont à utiliser avec précaution, et un mauvais dosage peut conduire à un empoisonnement !
  • Le vinaigre : bien connu des remèdes de grand-mère, le vinaigre fait fuir les puces ! Mélangez de l’eau et du vinaigre blanc dans un flacon, et pulvérisez le tout sur votre animal.

Ces traitements peuvent être utilisés de manière préventive (avant l’arrivée des puces) ou en traitement. Dans tous les cas, nous vous conseillons de renouveler régulièrement shampooings, sprays ou poudres afin d’en améliorer l’efficacité.

Traitez votre environnement

Soignez votre animal est une bonne chose, mais sachez que les puces ne s’arrêtent pas au pelage de votre chien ou de votre chat. En effet, seulement 5% des puces vivent et se reproduisent sur l’animal. 95% des puces restantes se développent donc dans l’environnement immédiat de l’animal.

Ainsi, si les puces ont une prédilection pour le pelage de nos animaux (parce qu’ils peuvent s’y nourrir), les larves se cachent et pondent préférentiellement dans l’environnement, tel que le parquet, la moquette, et tous les tissus. Paniers, coussins, tapis, ou lits peuvent ainsi se retrouver envahis par les puces ! Un grand nettoyage s’impose donc : retirez toutes les housses, draps, rideaux et tout autre textile (comme la panière du chien/chat), et lavez le tout à la machine à haute température pour détruire les œufs. Finissez par passer l’aspirateur sur tous les supports qui ne passent pas en machine, et lavez bien vos sols à l’eau chaude additionnée de savoir noir ou de liquide spécial sol.

Sachez que des produits spécifiques existent (déo-litière, désinfectant, etc…) pour traiter votre environnement !

Dernier conseil : ne laissez pas le problème vous surpasser ! Comme nous vous le disions, c’est en commençant les traitements tôt (et en utilisant des produits préventifs) que vous arriverez à vous débarrasser définitivement des puces !

Article rédigé par Hélène Dauptain, Docteur en pharmacie

Découvrez d’autres informations de santé !
Date de mise à jour : 12/06/2018